ONA R A I N YA F T E R N O O N

Publié le par La Déracine

L’après-midi vente ses mérites casaniers. Et s’il pleut, c’est encore pire. L’air si frais, le ciel est gris et le soleil a pris congé. Pourtant, le chien doit être sorti. Le rendez-vous doit être honoré. Le patron ne saurait attendre. The afternoon calls you: « it’s at yours that time’s a gift ». Rain makes it worse. But dogs don’t often like sun, and your date can’t wait and your boss’ a jerk.

C’est maintenant que la veste trouve son utilité et qu’un style doit prendre forme, dans une contrainte de saison.  Jacket’s time has come. So has style’s. They both follow a season.

De toujours, la mode cherche une signification dans la vie quotidienne de ses adorateurs et la pluie est un défi que les designers relèvent avec ingéniosité, technique ou classicisme.  That’s what fashion is all about: giving people the clues to get over miserable issues. Designers are psychiatrists, with techniques, knowledge and classicism.

Difficile alors de faire sans le trench, pièce impériale et nécessaire pour tout homme qui réfute un costume humide ou une maille gorgée.  Auparavant manteau d’officier, il est devenu uniforme d’élégance. Raf Simons joue avec ses proportions originelles et l’affine, à l’aide d’une ceinture de cuir qui épouse la taille. Chez Lanvin, il est associé au short, quand Juun J. l’imagine en combinaison d’été. So Trench coats appear. Former military. Contemporary elegance. No wet suit. No soaked knit. Raf Simons: oversizing, short-sleeving with sharp waist. Threesome for Lanvin: Green / Shorts / Trench-Coat. Dig Juun J.’s catsuit!

 

Raf Simons _ SS2010Raf Simons _ SS2010, pour peu encore disponible à Kokon To Zai.

Lanvin _ SS2010

Lanvin _ SS2010

Juun J. _ SS2008Juun J. _ SS2008, chez Kabuki (?)

 

------------------------


Par l’eau qui perle sur une toile huilée, Barbour est la maison de la veste de pluie. Les classiques imposent leur légitimité et c’est ainsi que l’International devient mythe. Nouvellement cintrée, elle attire la silhouette fine  d’un homme qui sait se vêtir auprès des experts. On mise aussi sur la technique, par le biais de la collaboration avec le designer japonais Tokihito Yoshida. One says water surely loves waxed cotton and Barbour knows that. Get dressed with the best: buy the International, with its new slim fit. Or pay the price for technology and get a piece from the limited édition collection designed by Tokihito Yoshida.


L'International de Barbour

Barbour, l'International

Barbour x Tokihito YoshidaBarbour x Tokihito Yoshida

Barbour x Tokihito Yoshida, collection "capsule" en édition limitée (sic!) chez Colette


------------------------


Japon, toujours. Kosuke Tsumura, ancien assistant d’Issey Miyake, donne au vêtement une nouvelle dimension en le pensant comme élément d’harmonie entre l’homme et son milieu d’expression. La Home-1, concept qui date des années 90 et né sous la griffe Miyake, propose à son utilisateur d’évoluer à l’image des saisons.  Une parka en toile fine devient doudoune ou abrite le nécessaire à la survie en milieu hostile, grâce à l’ingéniosité des multizipps qui ouvrent sur des poches généreuses.  A remplir de papier journal, afin d’absorber l’humidité et de couper le vent, ou de chutes de laine pour conserver la chaleur ; entre autres… Final Home responsabilise ses clients : un courage déplacé quant on connaît la morne réalité des trottoirs parisiens.

La Home-1 bénéficie de nombreuses déclinaisons, en terme de coupes et de matériaux. C’est au Bouclard que vous trouverez le plus grand choix Final Home en France, mais c’est au Printemps du Design que vous serez le plus « hype » en intellectualisant vos achats mode… Kosuke Tsumura + Issey Miyake equals the Home-1 _ in the 90ies. Call it Final Home now. To be filled with newspaper, wool, etc. Over the concept of an adapting-to-the-season rain-coat:  give customers responsability. Mutli-zipps and Multi-Tasks, different cuts and many fabrics.Try Le Printemps du Design or Le Bouclard.

Home-1 par Kosuke TsumuraHome-1 par Kosuke Tsumura

Home-2 par Kosuke TsumuraHome-2 par Kosuke Tsumura

 

------------------------


L’après-midi vente ses mérites casaniers. J’écris pour un blog. D’autres comptent les voitures rouges qui passent au palier ou font de leur enfance une nostalgie temporaire, le temps d’un épisode d’Olive et Tom. Et aussi, il y en a qui s’enferme dans une chambre d’hôtel à Denver et qui joue l’histoire de la musique populaire américaine. En 1966, Bob Dylan s’exécute… The afternoon calls you: « it’s at yours that time’s a gift ». Wasting time on a blog, or looking back at a part of your youth, or counting flowers over the balcony. A man’d rather lock himself in some hotel room in Denver, 1966. Bob Dylan would and did…

 

 

Commenter cet article