E DIT O!

Publié le par La Déracine

La déracine. Ou déconstruire les prénotions. Rompre avec le sens, faire de l’histoire une abstraction. Pour confronter la réalité des pavés mouillés à l’héritage d’une ville _ ou d’un pays. Jouer du volume, du rythme et des sons. L’homme de Paris, et sa tenue. Une posture d’humble pecnot. A la garde d’une armée de wannabe. Contre la hype et les modes, au service de son singulier. Que la création soit ! Des grands noms, et d’autres moindres : c’est la déracine en ostentation.


Obsession.

Sam Cooke.

Volume.

Bob Z.

Coda o Piano.

Devotion.

Points.

CDG.
YSL.

Caresses.

Part.

Meeting.

 

C’est la déracine en son sein. La déracine. La déracine. Le triptyque revisité, une autoroute d’Amérique à l’exemple. Quand la création fut ! Que la déracine soit !



Uproot. Just like going through the concepts: marry the image and get divorced! The concrete’s truth against a city _ or country’s legacy. Play with the volume, the rythm and the sounds. Paris’ man and the way he stands. The guardian of an successless army. Against your hype and trends, singing for the Fashion movement. May creation be! Big names. Short ones. Uproot and be proud!

 

Sam Cooke.

Volume.

Devotion.

Bob Z.

Coda o Piano.

Points.

CDG.
YSL.

Caresses.

Part.

Meeting.

 

Uproot in itself. Uproot. The uproot. Triptich revisited, like some highway in America. When the creation once has been. May the uproot be!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article